Catalogue

Individu, Etat et Liberté
Christian Laurut – janvier 2014 – 445 pages

Le triangle sociétal composé des trois côtés « Etat », « Individu » et « Liberté » doit être un triangle équilatéral, l’Etat et l’Individu assurant chacun leur rôle à parts égales dans l’organisation collective, la pondération de leur impact réciproque étant assurée par la Liberté. L’équilibre harmonieux de ces trois forces sociétales de même puissance mais de direction souvent contraire, ne saurait être le résultat de l’apparition magique d’un ordre spontané, mais bien celui d’une construction juridique laborieuse, réfléchie et citoyenne. Les travaux présentés dans cet ouvrage sont proposés en tant que « ressource ouverte » à toutes les organisations alternatives qui souhaiteraient les utiliser, ou même se les approprier, dans le cadre de leurs recherches pour tenter de construire une nouvelle organisation sociale répondant aux enjeux des décennies à venir.

Version papier : 25 euros (franco)
Version numérique : 15 euros


Vivement la décroissance !
Christian Laurut – Nouvelle édition décembre 2018 – 263 pages

La décroissance ne s’installera pas par la volonté des hommes, mais par la résolution logique d’une équation mal posée dès le départ, sur les plans physique, biologique et économique. Sa survenue prochaine marquera ainsi la fin d’une parenthèse civilisationnelle et d’une altération anormale de la trajectoire humaine. Ce déclin progressif et annoncé peut toutefois se révéler bénéfique si nous savons le construire par la mise en place d’un nouveau cadre institutionnel et législatif. Dans ces conditions, la décroissance ouvrira une nouvelle ère remettant en question la plupart des valeurs établies et débouchera peut être sur la vraie sérénité, avec l’aide des hommes. Ce livre entérine l’inéluctabilité du déclin de la société industrielle, mais il le dédramatise en proposant un vaste programme politique concret et détaillé pour y faire face.

Version papier : 23,20 euros (franco)
Version numérique : 12 euros


Vers la démocratie directe
Christian Laurut – juin 2017 – 235 pages
Le terme « Démocratie Directe » est un pléonasme nécessaire. Pléonasme d’abord, parce que le mot démocratie signifie déjà en lui même un système d’organisation sociale dans lequel le peuple possède directement le pouvoir. Nécessaire ensuite, parce que le terme démocratie a été détourné de sons sens initial, après la révolution de 1789, par une minorité oligarchique qui en a construit un synonyme trompeur dénommé démocratie représentative. Car cette « démocratie représentative » n’a rien d’une démocratie. C’est en réalité une oligocratie, à savoir un système qui établit le pouvoir d’un groupe restreint sur l’ensemble du peuple. La vraie démocratie, c’est à dire la « démocratie directe » n’a encore jamais été instituée dans aucun pays. Elle constituerait pourtant un progrès social incontestable en positionnant enfin le citoyen au centre de l’organisation collective. Après le remplacement de la monocratie par l’oligocratie, le remplacement de l’oligocratie par la démocratie directe marquerait également une évolution logique de la trajectoire politique des sociétés humaines.

Version papier : 23,20 euros (franco)
Version numérique : 12 euros


La faillite annoncée de la société industrielle
Christian Laurut – mars 2018 – 158 pages
La société industrielle représente une étape mineure et éphémère de la trajectoire humaine. Sévissant depuis 200 ans à peine sur une abscisse temporelle de 3 millions d’années, elle va très bientôt se trouver confrontée à la raréfaction inéluctable des ressources naturelles qu’elle utilise, à la dégradation de l’énergie qu’elle fabrique, et à un solde cumulé du déficit de son compte d’exploitation devenu impossible à rembourser. Cette triple perspective est bien celle d’une « faillite annoncée ». Cette étude est suivie d’un essai d’histoire-fiction intitulé « Histoire économique et politique du 21ème siècle », qui restitue le compte rendu imaginaire d’un cours donné à Paris Sorbonne le 5 janvier 2100 par un professeur d’économie politique de la société post-croissance.

Version papier : 23,20 euros (franco)
Version numérique : 12 euros


Anthropologie de la décroissance
Christian Laurut – janvier2016 – 145 pages
Tout comme l’écologie, ladécroissance a plusieurs visages. Dans les deux cas, la signification initiale du mot peut être instrumentalisée au profit de telle ou telle vision prospective de la société. Au paramètre physique de la décroissance, celui des ressources naturelles, se mêle le facteur politique, celui de l’affrontement droite gauche. S’invite également le facteur émotionnel : celui de la croyance en la toute puissance du génie humain. C’est ainsi que nous pouvons distinguer au moins cinq visions différentes de la décroissance….

Version papier : 19,50 euros (franco)
Version numérique : 12 euros


A quoi sert l’Etat ?
Christian Laurut – février 2013 – 143 pages
Derrière l’interrogation mise en exergue dans le titre « A quoi sert l’Etat? » pointe son complément « A quoi l’Etat devrait-il servir ? ». Et c’est pourquoi les analyses développées dans cette étude  visent non seulement à déterminer si les objectifs
assignés par le peuple à l’Etat sont correctement remplis, mais aussi, et surtout, si ces missions, pour autant qu’elles soient définies clairement et sans ambiguïté dans la constitution, sont bien celles qu’un peuple adulte, libre et responsable se devrait de lui confier.

Version papier : 21,10 euros (franco)
Version numérique : 12 euros


L’imposture écologiste
Christian Laurut – novembre 2011 – 215 pages
L’imposture des « écologistes  politiques  » réside aujourd’hui dans la confiscation de l’écologie, science non exacte étudiant les conditions d’existence des êtres vivants et les rapports qui s’établissent entre eux et leur environnement, au profit d’une action politicienne opportuniste et mercantile, qui plus est totalement complaisante avec le capitalisme et sa dérive étatique. Les praticiens de cette science, les « écologues », se retrouvent ainsi dépossédés de leur expertise par des charlatans médiatiques dont l’influence auprès des masses est malheureusement proportionnelle à leur niveau d’incompétence. Le lecteur aura ainsi compris que le propos de «L’imposture écologiste» vise à bien distinguer l’écologie en tant que science objective neutre de l’écologisme en tant que doctrine politique souvent fâcheuse, comme on sépare le bon grain de l’ivraie.

Version papier : 21,10 euros (franco)
Version numérique : 12 euros


Compilation numérique : téléchargez les 8 titres au prix de 49 euros au lieu de 82 euros !

  • La faillite annoncée de la société industrielle
  • Vers la démocratie directe
  • Anthropologie de la décroissance
  • Programme pour une société de l’après croissance
  • Individu, Etat & Liberté
  • A quoi sert l’Etat ?
  • Vivement la décroissance !
  • L’imposture écologiste

 

Tous ces titres sont disponibles au format PDF (lisible sur tout ordinateur), au format Epub (lisible par la plupart des liseuses), ou au format Kindle (spécifique à la liseuse Amazon). Les liens de téléchargement que vous recevrez après votre paiement vous permettront de choisir entre ces trois options.