Fin du pétrole et avenir radieux, par Georges Turlin

Il est admis aujourd’hui que le pétrole est une denrée épuisable dont la production atteint un maximum pour ensuite décliner. Cette denrée est essentielle et irremplaçable pour maintenir le monde industriel dans lequel nous vivons, le déclin de l’une annonce donc le déclin inéluctable de l’autre. La machine qui supplanta l’outil ces derniers siècles ne fonctionnera plus, l’homme sera contraint à l’essentiel et laissera de côté le superflu. Ce propos n’est que la constatation d’événements physiques simples qui permet de prédire sans aucun doute que les générations futures devront se passer de machines, d’électricité et, par la suite, ne seront même plus en mesure de produire d’outils métalliques. Ce sera alors le retour à l’âge de pierre. Cet avenir est radieux. C’est en effet la seule chance de survie de l’humanité, la seule chance qu’elle ait de ne pas suffoquer sous la pollution que son activité frénétique engendre.

Conférence du 4 octobre 2018 à Lyon Villeurbanne organisée par l’association pour la promotion du débat citoyen, avec Georges Turlin, ingénieur en plateformes pétrolières.

Ce contenu a été publié dans Conférences. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.