Philippe Landeux – Demain La Décroissance N°12

05/05/2014 – Interview de 47 mn réalisée par Christian Laurut. Philippe Landeux, 41 ans, autodidacte, se destinait à une carrière dans le dessin de presse quand la découverte de la Révolution française l’a amené à réfléchir puis à écrire de volumineux ouvrages sur Maximilien Robespierre, si remarquablement documentés qu’on pourrait même affirmer sans ambages qu’il en est devenu l’un des meilleurs spécialiste en France. Auparavant, le jour du 4 décembre 1997, à 5 heure du matin très exactement, il avait mis le doigt sur l’idée qui allait bouleverser sa vie et séparer son cours en deux. Il s’était toujours senti appelé à réaliser un grand dessein. Mais lequel ? Comment aurait-il pu imaginer que ce serait de changer le monde ? Il n’était rien et n’avait que 24 ans ! Pourtant, il lui parut évident que l’idée qu’il venait d’avoir ouvrait les yeux sur le monde présent en donnant la clé du monde futur. Elle permettait rien moins que de réaliser l’Egalité et d’anéantir Largent, c’est-à-dire d’achever la Révolution trahie de 1789. Ses livres politiques : « Le civisme ou théorie de la Cité, Les principes universels de l’Ordre social, Réquisitoire contre Largent, La révolution du 21ème siècle, et Le Civisme illustré » totalisent en tout 1.334 pages et combinent étonnement le détail programmatique et le lyrisme idéologique. Bien que s’avouant lui même peu concerné par le thème de la décroissance, il a néanmoins accepté de répondre à ce questionnaire et je l’en remercie.

Ce contenu a été publié dans Interviews. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire