Anthropologie de la Décroissance – 2ème partie : Les athées transitionnistes

06/01/2015 – Entretien avec Christian Laurut autour de son livre “Anthropologie de la Décroissance”
Chapitres 19 à 23
19. Les transitionnistes déclarent que leur objectif est d’inciter les citoyens d’un territoire (bourg, quartier d’une ville…), à prendre conscience, d’une part, des profondes conséquences que vont avoir sur nos vies la convergence du pic du pétrole et du changement climatique et, d’autre part, de la nécessité de s’y préparer concrètement. Dès lors quelle est vraiment leur différence avec les objecteurs de croissance ?
20. Les transitionnistes se focalisent beaucoup sur le concept de résilience, partagez vous cette focalisation ?
21. La relocalisation de l‘économie tient une grande place dans leur démarche, par le biais d’actions concrètes telles les AMAP, SEL, monnaies locales, jardins partagés, pensez vous que ce soit une démarche d’avenir, ou simplement le témoignage d’une mode quelque peu bobo.
22. La mise en œuvre de cette transition pose le problème du foncier agricole. Comment voyez vous l’action des transitionnistes dans cette affaire ?
23. Globalement comment vous situez vous par rapport aux transitionnistes ?

Ce contenu a été publié dans Entretiens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire