Les 4 axes de l’écosocialisme autogestionnaire

Thierry Brugvin interrogé par Christian Laurut à propos de la théorie de l’écosocialisme autogestionnaire.
Il existe des alternatives au capitalisme. Ce dernier, n’est pas la fin de l’histoire et il est possible d’échapper à la voie mortifère de la pensée unique. Ce qui caractérise le capitalisme, c’est principalement la propriété privée des moyens de production, limitée à une partie des membres. Cela permet à l’employeur, d’asseoir son pouvoir sur les salariés. Les dirigeants des transnationales disposent d’un pouvoir d’influence économique déterminant sur les élites politiques, qui est renforcé par des intérêts de classe. La véritable démocratie, suppose donc au préalable, une démocratie économique fondée sur la propriété collective (privée ou publique) des moyens de production, qui permet l’autogestion.
https://thierrybrugvin7.wordpress.com/

 

Ce contenu a été publié dans Interviews. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire