Les réunions électorales ne servent à rien

Question : A quoi sert une réunion électorale ? Réponse : A rien ! Le barda de campagne du candidat oligocrate se compose uniquement d’un fusil à deux coups. Le premier coup, c’est la réunion électorale. Le deuxième, c’est la votation. Entre ces deux coups vaguement éclairés, six longues années de nuit démocratique s’écoulent, durant lesquelles les citoyens sont placés dans un coma artificiel laissant le champ libre à l’exercice du pouvoir par un groupe restreint. La réunion électorale de dernière minute, quelques jours avant la votation peut-elle, toutefois, être utile au citoyen ? La constitution elle même répond par la négative à cette question, par l’intermédiaire de son article 27 qui stipule que “tout mandat impératif est nul”. Cela qui signifie, en termes clairs, que tout élu de la république représente la nation sur sa personne seule et qu’il n’est pas tenu de suivre les promesses qu’il aurait pu faire auprès de ses électeurs, et même, pire, que tout engagement formel qu’il aurait pu prendre d’accomplir le voeu de ses commettants serait nul, du point de vue de la loi. Autant dire que ces réunions électorales ne servent à rien, puisque les futurs élus ne sont pas contraints légalement par leurs professions de foi.

Ce contenu a été publié dans Municipalisme. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire