Ouvrages

Le Grand Débat Off

Christian Laurut – avril 2019 – 87 pages

Version papier : 12 euros (port inclus) :


Version numérique : 7 euros : disponible en format PDF, Epub, ou Kindle. Le lien de téléchargement que vous recevrez après votre paiement vous permettra de choisir entre ces trois options.


 

Ce petit livre présente la libre restitution de huit réunions locales organisées entre le 19 janvier et le 16 mars 2019 par l’Association pour la promotion du débat citoyen et dans le cadre du Grand Débat National, que le président de la république a proposé à la nation en réponse à la crise des Gilets Jaunes. Ayant adopté le parti de suivre la règle du jeu proposé par le pouvoir gouvernemental, nous avons scrupuleusement respecté les quatre thèmes énoncés par la commission du grand débat, ainsi que le libellé et l’ordre des questions à l’intérieur de chaque thème. Par ailleurs, il convient de préciser que les réunions ayant donné leu à cette restitution ont été organisées en dehors de tout encadrement par représentants du pouvoir, élus ou mandataires, et que les quelques-uns d’entre eux qui ont pu y participer ne l’ont fait qu’en tant que simple citoyen ordinaire. Cet opuscule est sous-titré : « La restitution qu’ils ne publieront pas » car son contenu ne contient pas de matière utilement exploitable par le pouvoir oligocratique, mais, a contrario, pourrait contribuer à ouvrir certaines pistes de réflexion pour des citoyens autonomes.

 

Lire un extrait…..


Sommaire :
1. Démocratie et citoyenneté
2. La transition écologique>
3. Fiscalité et dépenses publiques
4. L’organisation de l’Etat et des services publics

L’impasse de la croissance

Christian Laurut – janvier 2021 – 260 pages

Version papier : 23,20 euros (port inclus) :


Version numérique : 12 euros : disponible en format PDF, Epub, ou Kindle. Le lien de téléchargement que vous recevrez après votre paiement vous permettra de choisir entre ces trois options.


 

Cet essai critique de la société industrielle a pour objet de montrer que la démarche sociétale entreprise par la grande collectivité humaine depuis moins de deux cent ans, et qui a pour nom « La Croissance » mène irrémédiablement à une impasse. Cette impasse est globale, mais présente néanmoins de multiples aspects : physique, comptable, financier, sanitaire, alimentaire culturel et politique dont chacun fera l’objet d’un chapitre particulier. Il appartient aux hommes de bonne volonté de commencer dès aujourd’hui à réfléchir aux moyens d’en sortir et aux dispositifs de toutes sortes à mettre en place pour la prochaine société de l’après croissance.

 

Lire un extrait…..


Sommaire :

Préambule
1. L’impasse physique

La décroissance selon Nicholas Georgescu Roegen
Les mythes modernes
Croissance et développement
Le taux de retour énergétique
Du TRE à l’énergie grise

2. L’impasse comptable

Le mirage du PIB
Comment établir une comptabilité nationale sincère ?
Les charges cachées de la société industrielle
Remplacer la comptabilité de flux par la comptabilité de stock

3. L’impasse financière

Le masquage et le financement du déficit
Le spectre du dépôt de bilan
La continuation sans dépôt de bilan, stratégie qui a un autre nom : la fuite en avant !
Les techniques de financement du déficit
La création monétaire ex nihilo
L’incidence de la création monétaire sur le chiffrage du PIB
Relations du système bancaire avec le secteur privé
Relations du système bancaire avec le secteur public
La décroissance des encours bancaires citoyens

4. L’impasse sanitaire

Qu’est-ce que la santé ?
La santé par le médicament
Santé et espérance de vie
Santé et PIB
Vers une troisième transition épidémiologique
La croissance ennemie de la santé

5. L’impasse alimentaire

La troisième transition alimentaire
Le pouvoir politique fondateur de l’agriculture croissanciste
La faillite technique de l’agriculture croissanciste
La faillite stratégique de l’agriculture croissanciste
La faillite qualitative de l’agriculture croissanciste
Le péril logistique de l’agriculture croissanciste
Paradoxes attachés aux facteurs quantitatifs
Paradoxes attachés aux facteurs qualitatifs
Paradoxes attachés aux facteurs logistiques

6. L’impasse culturelle

La culture en tant que service culturel
La culture en tant qu’identité d’un peuple donné
Les éléments constitutifs de la culture
La culture de la croissance
Le mythe du recyclage
Le recours à l’état

7. L’impasse politique

Que faire ?
Comment faire ?
Vers une politique de la résilience
L’arsenal défensif du capitalisme
La croissance de l’effondrisme
Le déclin des décroissants historiques
La décroissance peut-elle être politique ?
Quelle politique pour la décroissance ?

Conclusion

L’imposture écologiste

Christian Laurut – novembre 2011 maj. 2017 – 198 pages

Version papier : 21,10 euros (port inclus) :


Version numérique : 11 euros : disponible au format PDF, Epub ou Kindle. Le lien de téléchargement que vous recevrez après votre paiement vous permettra de choisir entre ces trois options.


 

La pensée écologiste s’est abattue comme une chape de plomb sur notre société industrielle et ne souffre pas la contradiction, ni au plus haut niveau des élites centrales, ni dans les diverses sphères de la population d’en bas. En réalité ces nouveaux impérialistes de la pensée ne sont que des imposteurs et pas les détenteurs de l’unique paradigme habilité à appréhender notre société actuelle. Leur imposture réside tout simplement dans la confiscation, au profit d’une action politicienne, de l’écologie, science non exacte étudiant les conditions d’existence des êtres vivants et les rapports qu’ils établissent  avec leur environnement. Les véritables praticiens de cette science, les écologues, se retrouvent ainsi dépossédés de leur expertise par ces charlatans médiatiques dont l’influence auprès des masses est malheureusement proportionnelle à leur niveau d’incompétence. Le lecteur aura ainsi compris que le propos de cet ouvrage prend soin de toujours bien distinguer l’écologie, en tant que science objective neutre, de l’écologie en tant que doctrine politique souvent fâcheuse….. Tout comme on sépare le bon grain de l’ivraie !

Lire un extrait …..


Sommaire
1. La grande parenthèse historique.
2. Décroissance, connais pas !
3. La fallacieuse réponse écologiste
4. Les décroissants sont-ils « cinglés »?
5. L’écologisme au secours du capitalisme
6. Les rouages du green business
7. La plaisanterie du développement durable
8. Qui a peur du réchauffement ?
9. Ode à la civilisation industrielle
10. Encore un petit effort pour jouer juste!
11. Les dix impostures
1ère imposture : le nom
2ème imposture : Préserver la Planète
3ème Imposture : le principe anthropique
4ème Imposture : le réchauffement climatique
5ème Imposture : Le tri sélectif
6ème imposture : L’agriculture biologique
7ème Imposture : Le nucléaire
8ème Imposture : Les renouvelables électriques
9ème Imposture : Les renouvelables carburants
10ème Imposture : Les nouveaux staliniens
12. La galerie des guignols
13. Manifeste anti-écologiste
14. Epilogue : Comment peut on être anti-écologiste ?

Vivement la décroissance !

Christian Laurut – 2012 maj. décembre 2018 – 263 pages

Version papier : 23,20 euros (port inclus) :


Version numérique : 12 euros : disponible au format PDF, Epub ou Kindle. Le lien de téléchargement que vous recevrez après votre paiement vous permettra de choisir entre ces trois options.


La décroissance ne s’installera pas par la volonté des hommes, mais par la résolution logique d’une équation mal posée dès le départ, sur les plans physique, biologique et économique. Sa survenue prochaine marquera ainsi la fin d’une parenthèse civilisationnelle et d’une altération anormale de la trajectoire humaine. Ce déclin progressif et annoncé peut toutefois se révéler bénéfique si nous savons le construire par la mise en place d’un nouveau cadre institutionnel et législatif. Dans ces conditions, la décroissance ouvrira une nouvelle ère remettant en question la plupart des valeurs établies et débouchera peut être sur la vraie sérénité, avec l’aide des hommes. Ce livre entérine l’inéluctabilité du déclin de la société industrielle, mais il le dédramatise en proposant un vaste programme politique concret et détaillé pour y faire face.

Lire un extrait ….


Sommaire :
Introduction
1. Glossaire contradictoire de la décroissance
2. Le nouvel An zéro et le péché d’orgueil
3. Décroître ou être décru ?
4. Le leurre de la simplicité volontaire
5. Le hold-up décroissant
6. Le mythe du recours à l’Etat
7. Faut-il avoir peur de la décroissance ?
8. Le Triangle du Feu
9. La décroissance en tant que rupture politique
10. Le programme pour une société décroissante
11. La Constitution Nouvelle
12. Mise en conformité des 74 codes juridiques
13. Code de la démocratie directe
14. Nouveau code civil
15. Code de la gestion des ressources naturelles et de l’environnement
16. Nouveau code pénal
17. Code de l’éthique, de la recherche et de la condition animale

A quoi sert l’Etat ?

Christian Laurut – février 2013 – 143 pages

Version papier : 15 euros (port inclus) :

 

Version numérique : 10 euros : disponible au format PDF, Epub ou Kindle. Le lien de téléchargement que vous recevrez après votre paiement  vous permettra de choisir entre ces trois options.

 

Derrière l’interrogation mise en exergue dans le titre « A quoi sert l’Etat? »  pointe son complément « A quoi l’Etat devrait-il servir ? ». Et c’est pourquoi les analyses développées dans cette étude visent non seulement à déterminer si les objectifs assignés par le peuple à l’Etat sont correctement remplis, mais aussi, et surtout, si ces missions, pour autant qu’elles soient définies clairement et sans ambiguïté dans la constitution, sont bien celles qu’un peuple adulte, libre et responsable se devrait de lui confier.

Lire un extrait ….


Sommaire :
Introduction
1. Les fonctions régaliennes et les autres
2. La sécurité intérieure
3. La monnaie
4. La sécurité extérieure
5. Les mœurs
6. La santé
7. La retraite
8. Le chômage
9. L’aide sociale
10. L’éducation
11. L’agriculture
12. L’écologie
13. La culture
14. Les collectivités territoriales
15. L’économie et l’emploi
16. Conclusion : vers l’Etat-Serviteur

Programme pour une société de l’après croissance

Collectif – 2016 – 129 pages – Projet collaboratif du mouvement « Démocratie Directe & Résilience »

Version papier : 15 euros (port inclus) :

 

Version numérique gratuite au format PDF

http://www.democratie-directe.com/documents/programme.htm

 

 

Le programme pour une société de l’après croissance présente un nouveau système d’organisation politique, visant à empêcher le développement des injustices sociales et apte à répondre aux contraintes bio-économiques des temps prochains. Ce programme est le fruit d’un travail collaboratif des membres du mouvement « Démocratie Directe & Résilience » réparti sur deux ans, entre janvier 2014 et décembre 2015. Il propose au peuple français une ré-écriture complète de son corpus législatif. Ce programme se fonde sur deux hypothèses fondamentales et treize principes directeurs, qui constituent autant de points de rupture avec le système actuel. Il se matérialise par une constitution nouvelle et cinq codes juridiques nouveaux, destinés remplacer la constitution de 1958 et les 71 codes juridiques en vigueur.

Lire un extrait ….


Sommaire
Préambule
Première Hypothèse fondamentale : « la démocratie directe »
Deuxième hypothèse fondamentale : « La résilience »
Les treize principes directeurs

Constitution Nouvelle
Titre I – Dispositions générales
I.1. De la loi
I.2. Du Territoire national
I.3. Des espaces
I.4. De la liberté individuelle
I.5. De la nuisance
I.6. De l’égalité
I.7. De la nature et du rôle de l’Etat

Titre II – Economie
II.1. L’activité professionnelle
II.2. Le contrat
II.3. La monnaie
II.4. La Banque Nationale
II.5. Les Ateliers Nationaux

Titre III – Fonctionnement des institutions
III.1. L’élaboration des lois
III.2. Le service public
III.3. La fonction exécutive
III.4. Financement de l’activité politique
III.5. Le système judiciaire
III.6. Les codes juridiques

Titre IV – Vie civile
IV.1. L’acquisition et la transmission de la propriété
IV.2. La nationalité et la filiation
IV.3. L’enseignement et le droit de l’enfant

Titre V – Social
V.1. Le service public de santé
V.2. La démographie

Titre VI – Culture
VI.1. Le rôle de l’Etat
VI.2. Les oeuvres de création

Titre VII – Environnement
VII.1. La gestion des ressources naturelles
VII.2. Le compostage organique
VII.3. Les emballages et objets en plastique
VII.4. L’agriculture
VII.5. L’industrie nucléaire

Titre VIII – Relations avec les pays extérieurs
VIII.1. La politique extérieure et les forces armées
VIII.2. Les étrangers
VIII.3. Le commerce extérieur

Mise en conformité des 74 codes juridiques

Code de la démocratie directe
Préambule
Titre I – Principes généraux
Titre II – Les agoras
Titre III – Organisation de la vie politique
Titre IV – Gouvernance du secteur public

Code Civil

Code Pénal

Code de la gestion des ressources naturelles et de l’environnement

Code de l’éthique, de la recherche et de la condition animale

Anthropologie de la décroissance

Christian Laurut – janvier 2014 maj. mars 2019 – 184 pages

Version papier : 19,50 euros (port inclus) :


 

Version numérique : 11 euros : disponible en format PDF, Epub ou Kindle. Le lien de téléchargement que vous recevrez après votre paiement vous permettra de choisir entre ces trois options.

 

Tout comme l’écologie, la décroissance a plusieurs visages. Dans les deux cas, la signification initiale du mot peut être instrumentalisée au profit de telle ou telle vision prospective de la société. Au paramètre physique de la décroissance, celui des ressources naturelles, se mêle le facteur politique, celui de l’affrontement droite gauche. S’invite également le facteur émotionnel : celui de la croyance en la toute puissance du génie humain. C’est ainsi que nous pouvons distinguer au moins cinq visions différentes de la décroissance… Causerie en 5 parties et 66 questions en 2014 complété par 12 questions en 2019.

Lire un extrait …..


Sommaire :

1. Introduction
2. Les objecteurs de croissance, (ou activistes anticléricaux)
3. Les athées transitionnistes
4. Les agnostiques inquiets, (ou écologistes politiques)
5. Les adorateurs de la croissance, (ou croyants religieux)
6. Les athées constructivistes, (ou résilients politiques)
7. Cinq ans après….

Individu, Etat et Liberté

Christian Laurut – janvier 2014 maj. janvier 2019 – 445 pages

Version papier : 25 euros (port inclus) :

 

Version numérique : 15 euros : disponible au format PDF, Epub ou Kindle. Le lien de téléchargement que vous recevrez après votre paiement vous permettra de choisir entre ces trois options.


 

Le triangle sociétal composé des trois côtés « Etat », « Individu » et « Liberté » doit être un triangle équilatéral. L’Etat et l’Individu doivent assurer chacun leur rôle à parts égales dans l’organisation collective, la pondération de leur impact réciproque étant assurée par la Liberté. L’équilibre harmonieux de ces trois forces sociétales de même puissance mais de direction souvent contraire, ne saurait être le résultat de l’apparition magique d’un ordre spontané, mais bien celui d’une construction juridique laborieuse, réfléchie et citoyenne. Les travaux présentés dans cet ouvrage sont proposés en tant que « ressource ouverte » à toutes les organisations alternatives qui souhaiteraient les utiliser, ou même se les approprier, dans le cadre de leurs recherches pour tenter de construire une nouvelle organisation sociale répondant aux enjeux des décennies à venir.

Lire un extrait …..


Sommaire :

Introduction

  1. Fondements philosophiques de la société nouvelle
  2. Fondements opérationnels de la société nouvelle
  3. Vivre libre ou subir ?
  4. Qu’est-ce que la liberté individuelle ?
  5. Les fondements de la nuisance
  6. Les différents domaines de la liberté individuelle
  7. Qu’est-ce que l’égalité ?
  8. Qu’est-ce que la fraternité ?
  9. Qu’est-ce que la Loi ?
  10. Restreindre le domaine de la Loi
  11. Les sources de la Loi
  12. La statutarisation de l’espace individuel
  13. Les conflits d’espaces
  14. Le pouvoir législatif
  15. Le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire
  16. Le concept d’Etat-Serviteur
  17. Le mode de financement de l’Etat-Serviteur
  18. La répartition du budget de l’Etat-Serviteur.
  19. Le concept de la démocratie directe
  20. Les collectivités locales
  21. La création monétaire
  22. L’entreprise
  23. Déchoir le capitalisme
  24. Garanties sociales et Ateliers Nationaux
  25. Le mirage du revenu de base inconditionnel
  26. La banque nationale
  27. Le régime des retraites
  28. La question démographique
  29. Le service public de la culture
  30. Brevets et droits d’auteurs
  31. Le droit et le mode d’acquisition de la propriété
  32. Le service public de l’enseignement
  33. Droit de l ‘enfant et de l’adolescent
  34. Les médias
  35. Les relations extérieures
  36. Agriculture et gestion du foncier, ou la terre en tant que bien commun et revenu de base
  37. Politique relative à l’utilisation de l’énergie et des minerais
  38. L’empreinte écologique
  39. Le service public de la santé
  40. Réhabiliter la Responsabilité
  41. L’émergence du travail libre

Conclusion

Vers la démocratie directe

Christian Laurut – juin 2017 – 235 pages

Version papier : 23,20 euros (port inclus) :

 

Version numérique : 12 euros : disponible en format PDF, Epub ou Kindle. Le lien de téléchargement que vous recevrez après votre paiement vous permettra de choisir entre ces trois options.

 

Le terme « Démocratie Directe » est un pléonasme nécessaire. Pléonasme d’abord, parce que le mot démocratie signifie déjà en lui même un système d’organisation sociale dans lequel le peuple possède directement le pouvoir. Nécessaire ensuite, parce que le terme démocratie a été détourné de sons sens initial, après la révolution de 1789, par une minorité oligarchique qui en a construit un synonyme trompeur dénommé démocratie représentative. Car cette « démocratie représentative » n’a rien d’une démocratie. C’est en réalité une oligocratie, à savoir un système qui établit le pouvoir d’un groupe restreint sur l’ensemble du peuple. La vraie démocratie, c’est à dire la « démocratie directe » n’a encore jamais été instituée dans aucun pays. Elle constituerait pourtant un progrès social incontestable en positionnant enfin le citoyen au centre de l’organisation collective. Après le remplacement de la monocratie par l’oligocratie, le remplacement de l’oligocratie par la démocratie directe marquerait également une évolution logique de la trajectoire politique des sociétés humaines.

Lire un extrait …….


Sommaire :
Introduction : état des lieux de l’organisation sociale
Première partie : les modalités de la transformation institutionnelle
1. Les racines du système représentatif
2. Le procès de la démocratie représentative
3. La Constitution de la démocratie directe
4. Le parcours législatif
5. La question du formalisme
6. La question des amendements
7. La promulgation des lois
8. La question du financement
9. Plaidoyer pour les agoras
10. Le leurre de la démocratie participative
11. Le mythe du « mix » démocratique
12. La démocratie directe vue par les représentants du système
13. Démocratie directe et projet de société
14. Populisme et intérêt général
15. L’illusion de la séparation des pouvoirs
Deuxième partie : Méthodologie critique
16. Sur la peur des consultations populaires
17. Sur l’organisation des débats en agoras
18. Sur la définition de la démocratie
19. Sur les options stratégiques pour installer la démocratie directe
20. Sur le processus révolutionnaire
21. Sur la stratégie de la progressivité
22. Sur la notion de comportement citoyen
23. Sur le référendum d’initiative citoyenne
24. Sur la maturité politique du citoyen
25. Sur la synergie avec les autres mouvements citoyens
Conclusion
Annexe – Texte intégral de la Constitution Nouvelle en Démocratie Directe (CNDD)